La Re-Source

Les sciences de l'Univers où tout est Energie même le Temps
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pensée interdite.

Aller en bas 
AuteurMessage
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: La pensée interdite.   Sam 6 Sep - 17:00

Bonjour,

La pensée interdite dont il est question ici, ne concerne aucunement une forme de dictature gouvernementale ou d'oppressions en tous genres occasionnées par un tiers.
Dans le milieu ésotérique, en se tirant par les cheveux, on pourrait appeler ça "l'auto-envoûtement"... Mais restons dans le terre à terre, voire le taire à taire pour certains.... Et appelons ça, l'auto-persuasion. Peut-être une forme de PNL (Programmation Neuro Linguistique), une forme de coatching. Pas vraiment, car là c'est une Programmation Neuro Psychologique.

Se persuader de quelque chose est chose facile quand on y met la force pensée. La pensée est extrèmement puissante sur soi-même. Et à force de se dire que, on finit par y croire. Oui, on peut dire que c'est un formatage. Mais attention rien à voir avec une forme de mitomanie. Bienque, de se persuader de quelque chose qui est faux puisse être assimiler comme tel quelque part. La mitomanie, n'est pas croire avant tout à ses propres mensonges ?

Le problème n'est finalement pas une histoire d'Appelation par un mot ou un autre. Simplement, un état psychique que l'on a mis en place... Une cause à effet... Un traumatisme qui plane sur soi et qu'il faut par n'importe quel moyen faire disparaitre, dans l'oubli ou ailleurs... Alors on s'interdit certaines choses...
Et quel est le moyen le plus efficace ?
S'interdire de penser. Ce dire que certaines choses sont impossibles. Occulter la moindre situation, la moindre pensée, le moindre rappel, qui nous ferait "replonger" dans ce que nous avons mis en place pour se prémunir d'un éventuel retour au traumatisme d'une situation passée et souvent enterrée.

Seulement voilà ! La peur d'avoir mal. Quand une situation se représente à vous et que, parce que vous vous étes persuadé d'un échec à coup sûr, ne vous empêche-t-il pas d'avancer...
Que reste-t-il à faire... ?
Pour beaucoup, et pour moi aussi à une époque, la seule solution était la fuite. La fuite en avant c'est certain, mais c'est surtout une regression face à sa vie. On refuse d'affronter ses fantômes.... on se réfugie dans des drogues, des idées fausses, du superflu etc etc. (Mais jamais dans la réalité).

Erreur me diras-tu. Et tu as parfaitement raison... On traine à nos pieds des boulets qui bien souvent sont des problèmes psychologiques bien ancrés. Ce ne sont d'ailleurs que ceux là qui nous poussent à la fuite. On peut d'ailleurs fuir de différentes façons. Le suicide, qui peut être considéré comme une euthanasie d'une douleur psychique dans certains cas. Le changement de région, de pays, de planète peut-être un jour... de toute façon il y a fuite.
D'un coté on stoppe tout, de l'autre on s'imagine pouvoir recommencer du neuf ailleurs... Bin non !!! là aussi une erreur. Sauf dans la mort, et encore j'en suis pas sûr, car ses problèmes ont les amène toujours avec soi... Oui, ils ne pèsent rien dans la valise... mais ils nous pèsent quand même... Et là aussi on s'imagine que...

L'on va pouvoir (re)bâtir sur des sables émouvants ailleurs... Cela ne peut fonctionner, on se cassera de toute façon la figure... ou au mieux vivre en déséquilibre constant...
L'harmonie c'est quand même plus stable, non?

La pensée est une cause... et notre vie son effet. Je pense donc je suis. On pense sa vie. On vit comme on pense. Si on pense négatif, on vit des choses négatives. Si on pense positif, on vit des choses positives... Si on se dit, c'est perdu d'avance, alors oui, c'est perdu d'avance. Si on se dit, je vais gagner, alors oui, on gagne.... ( Attention, je ne parle pas d'un match de "rien à foot du foot" ou d'une quelconque compétition. La vie n'est pas une compétition !

Alors que faire ? Simple. Faut affronter ses fantômes.... Virer ses traumatismes du passé. Cela peut être un dépassement de soi, et sûrement un combat contre soi-même, c'est même certain. Alors ok, facile à dire et pas facile à faire. humm, oui, c'est vrai, mais si on est capable de s'auto-persuader "négatif" pour un truc, on peut le faire pour un autre qui lui sera positif... Surtout si l'on sait que cela va ouvrir des portes plutôt que d'en fermer. La pensée interdite nous autorise à s'interdire. Pathétique... On est bien con avec tous les interdits de ce monde, d'encore s'interdire. L'auto-persuasion nous fait rentrer dans les propres dogmes que nous refusons. Le coeur a ses raisons que la raison ignore... Et la raison ignore tellement qu'elle nous rend déraisonnable. L'enfermement "intellectuel" pue le moisi d'une pièce toujours fermée. S'ouvrir procure un grand bol d'air... la joie à commencer.

La vie n'est pas un recommencement de quelque chose ici ou ailleurs, c'est une continuité. Une progression... Aller plus haut. Alors on en chie. Mais il est certain que c'est les expériences de ce que l'on vit qui nous forgent... Et les mauvaises expériences nous forgent plus vite... Bon ok, mais y'a bien un moment où cela doit cesser... passer sa vie dans les miasmes, tu m'as compris.... La pensée positive qu'on dit... oui, mais le doute persiste souvent.... Le doute est aussi parfois une pensée négative.... Alors la 1ère intuition est toujours la bonne... je l'expérimente tous les jours.... Et je te garantis que oui.

il y a quelques années en 2000 ou 2002, je m'étais persuadé que mon départ de cette planète était la meilleur chose qui puisse m'arriver... Et puis un matin, en toute sérénité, je suis parti chercher une ordonnance chez un médecin que je roulais dans la farine... j'ai gobé 2 boites d'un truc surpuissant en tout tranquilité. J'étais appaisé, je me sentais libéré et libre... Je me suis couché sur le canapé et j'ai sombré.... Les pompiers se sont occupés du reste... Je ne devrais pas être là à en croire les médecins... Une amie m'a dit que j'avais encore des choses à faire ici. AH ? Soeur Anne, je ne vois rien venir... Alors je vis en CDD. Et pourtant, je sens que quelque chose va arriver... Finalement j'ai peut-être bien fait d'attendre... on verra.

Une personne que je connais, va partir en ... Amérique centrale. Elle pense pouvoir y recommencer quelque chose... Je lui souhaite. Mais je connais cette personne suffusamment par coeur pour savoir que c'est une fuite en avant. Des problèmes psychologiques depuis son enfance n'ont cessé de régir sa vie... Elle subit les choses encore aujourd'hui, les occultes et pourtant elles sont bien là et les emmène avec elle, elle le sait, mais n'a pas assez de force pour affronter sa vie. Alors elle fuit. Mais sa psychologie fait partie d'elle. Et elle continuera de lui pourrir la vie tant qu'elle refusera de les régler... et même à pétaouchnock.

Un couple avec qui j'ai coupé les ponts récemment. Lui D-G d'une grande entreprise française et qui visiblement se prend pour dieu, elle, alcoolique depuis des années. Je peux vous garantir que des problèmes psy sont là depuis 30 ans... Lui avait déjà les siens et elles aussi à leur rencontre. Et rien n'a été résolu. C'est sans doute plus facile de s'interdire de penser. La solution de facilité n'est jamais la bonne, alors qu'il serait si simple...
De quelle façon vivent-ils ? Uniquement dans la superficialité des relations entre eux et avec les autres... Ils connaissent leurs problèmes... Mais ils s'interdisent d'y penser sous prétexte d'avoir honte sans doute, de voir la REALITE des choses et de leurs vies et surtout d'affronter. Où le paraitre est plus important que être .... Cela finira mal pour eux, c'est sûr... Et d'ailleurs je pense que le processus est amorcé... Ils ne vivent que dans des pensées négatives... s'interdisent la réalité des choses... mais au fond d'eux, ils savent.
Comment peut-on vivre de cette façon ? Car quand on les voit comme ça "ah voilà des gens heureux" mais quand on les connait intimement... Leur vie n'est qu'une douleur...


Nous n'avons pas le choix. Cela fait parti de la progression. Affronter pour avancer. Et le véritable moteur, vous vous en doutez... le coeur.

Il n'y a qu'une seule chose qui fait que nous sommes humain, c'est l' Amour... C'est la seule chose qui fait que nous faisons. Et je veux faire... et ça sera pas dans mon froc !

La pensée interdite est l'effet de l'auto persuasion d'interdiction qui est la cause d'un autre effet. Un passé parfois douleureux...
Ne dit-on pas que toute action entraine une réaction.... Réagissons ! réveillons nous ! refuser des évidences nous bouffe nos vies, et peuvent le plus souvent les détruire. Alors faut-il s'empêcher d'être heureux ? Non, car là nous faisons le jeu des tireurs de ficèle... Nous maintenir dans la peur...


N'ayons pas peur de nos pensées du coeur.... Elles nous conduisent toujours au plus près de la vérité...... et forcément de notre bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
 
La pensée interdite.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Une Tite Pensée pour mon Ami Gilou qui est sur le billard !
» une pensée pour ma maman
» Huit pensées d'un grand etre: Kalou Rinpoche
» Pensées à méditer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Re-Source :: De l'Amour de l'Art et du cultivons nous :: Philosophie-
Sauter vers: