La Re-Source

Les sciences de l'Univers où tout est Energie même le Temps
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GONG

Aller en bas 
AuteurMessage
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: GONG   Sam 20 Sep - 3:18

Bienvenue dans la planète GONG....

Quelle surprise ou quelle consternation !!!
Personne ne connait Gong ou personne n'a pensé à en rédiger un avis !!!
Il est vrai que la tache n'est pas aisée et je vais modestement tenter de présenter ce groupe, plutôt ce projet que dis je ses projets BREF GONG !!!

J'ai eu la chance de les voir à l'espace Julien à Marseille il y a quelques années... Un grand moment. 3 générations se tenaient en trans devant le groupe !!! lol
C'est pas que je voudrais être insultant, mais si vous connaissez pas, alors vous connaissez rien... Mais maintenant vous connaissez la planète GONG... Une légende bien réelle jocolor

D'origine Franco Anglaise durant les quasi 40 ans de carrière (et c'est pas fini !!!) les principaux acteurs du Gong dans l'ordre ou le désordre sont
-Daevid Allen au chant et à la guitare
-Didier Malherbe : flûte, soprano sax (Un des plus grand soufflant français)
-Gilli Smyth : choeur et chant
-Pip Pyle : batterie
-Steve Hillage : guitare
-Tim Blake : synthé
-Mike Howlet : bass
-Pierre Moerlen : batterie

pour ne citer qu'eux !!!
s'appelant le plus souvent GONG (ou daevid allen's Gong)
mais aussi désordre et en considérant un maximum de dérivés PARAGONG, PIERRE MOERLEN'S GONG, BON, GONGZILLA , PROJECT LO, GONGMAISON,GONG & Here and now, PLANET GONG,MOTHER GONG, New York GONG, KANGAROO MOON, FLUVIUS, Invisible Opera Company of Tibet, Daevid Allen trio, MAGICK BROTHERS, GODDESS TRANCE, GLO.......

Le tout constituant LE GONG ou devrais-je dire la PLANETE GONG
Plusieurs projets tournant simultanément ou alternativement !!!!

La musique qui émane de tous ces groupes est en premier lieu du psychédélique mais cela ne s'arrète et ne se limite surtout pas à ça !!!
une grosse part de Jazz rock agrémente le tout de techno ou de trance pour la période la plus récente, de musiques contemporaines et d' une multitude d'autres influences l'ensemble orchestré de manière époustouflante !!!!
un "bref aperçu" de l'oeuvre discographique :
(j'omet volontairement les projets solos de chacun l'avis deviendrais très vite complètement indigeste)

- LE COMMENCEMENT :

Tout commence en 1969 David Allen ayant quitté Soft MAchine et déjà sévi dans le david Allen Trio sort le premier opus? MAGICK BROTHER/MYSTIC SISTER. On ne sait toujours pas si l'on doit considérer cet album comme le premier de Gong, puisque la première édition était attribué à D.Allen et G.Smith. Ce qui finalement ne change rien, n'est-ce pas ? Ce qui est certain, c'est que la musique est plus psychédélique que ce que l'on a l'habitude d'entendre chez Gong. Le son aussi est plus psychédélique...C'est un album qui s'addresse surtout aux allumés de Canterbury et aux inconditionnels de la banane électrique en délire. Contient déjà beaucoup d'idées nouvelles et des morceaux typiquement Allien:"Gong song ", " Pretty miss Titty ". Un bon premier album mais en retrait par rapport au classique que le groupe sera capable de produire quelques années (voire mois) plus tard. Ainsi cet album, même s'il est rempli d'ambiance planante, est encore très influencé par les sonorités acoustiques.

d'autres oeuvres suivent mais reste essentiellement réservé aux inconditionnels le son étant de l'époque autant dire de pas très bonne qualité :
- 1970 NOT WHAT YOU THINK...CAMEMBERT ECLECTIQUE (composé de démos et quelques morceaux avec de nombreuses envolées psychédéliques, à tendance fortement délurées).

- 1971CONTINENTAL CIRCUS (interresante BO du film de Laperroussaz, musicalement, je trouve les morceaux excellents, mélangeant un riff très rock à des ambiances très spatiales. Mais les morceaux ont tendance à être un peu longs et répétitifs (d'ailleurs, il n'y en a que trois différents sur le vynil)
-1971 OBSOLETE chef d'oeuvre de la contre culture décadente. Avec les musiciens de Gong et le compositeur Dashiel Hedayat, on a droit à un délire de deux faces: paroles odées (voire plus), irrévérencieuses, musique sincère et déjantée (comme sa Chrystler rose...) on baigne dans l'essence psychédélico-baba-expérimental

DE LA CONSECRATION A L'APOGEE (OU LES 4 ALBUMS A POSSEDER)

~~La transition~~

1971 CAMEMBERT ELECTRIQUE où préfigure les divagations cosmiques et sonores : entre la jonction stylistique de " Continental circus " (beaucoup de sonorités et d'ambiances planantes mais peu de mélodies ) et la trilogie (en particulier " Flying Teapot ") et sa richesse mélodique (pour Gong !) et musicale tout en gardant un côté planant accentué.
~~L'ammorce de la trilogie~~

1972 RADIO GNOME INVISIBLE part 1: FLYING TEAPOT Premier volet de la formidable trilogie from outer space !
Ce projet, les disques et les concerts qui l'accompagnent vont les propulser vers le haut du panier, pour atteindre en 1974 un énorme succès. La formule magique est donnée par un mixage des nouveaux sons de la crystal machine de Tim Blake, des envolées spatio-temporelles de Steve Hillage, et des glissandos maîtrisés de Daevid Allen. Le tout bien sûr au profit d'une histoire-légende à dormir debout mais qui donnera au groupe une image de marque indélébile...
Je ne préfère pas m'aventurer dans une tentative (forcément foireuse) d'explication du concept sus-cité, mais en voici l'idée principale: les membres de Gong sont en fait des privilégiés qui, tout comme les Pot-Head Pixies, reçoivent la Radio Gnome Invisible sur les ondes de la Oily way...ces messages nous invitent à nous rassembler au Tibet (en 2032 ?) où nous attendront les Flying teapot (les bus de l'autoroute huilée, quoi !). De là, bien sûr, nous voyagerons vers la fameuse Planet Gong...Mais c'est franchement résumé !
Une chose est sûre: ils sont complètement allumés, malheureusement il faut noter que cet album est assez mal enregistré pour l'époque.
~~la parenthèse~~

PARAGONG: PARAGONG : 2 mois de tournée en France, a l'occasion du repos de Daevid et Gilly et de la decouverte des p'tits nouveaux: Pierre Moerlen et Mike Howlett. Ce sont deux morceaux de 10 et 13 minutes ou l'on entend des premices de Angel's egg em meme temps que d'aciens riffs de "You can't kill me" et de "Why are we sleeping" de Soft Machine. Pour fans avant tout.
~~La consécration~~

GONG: RADIO GNOME INVISIBLE part 2=Angel's eggs (1973)
il est mieux enregistré que le précédent et le groupe se sent particulièrement à l'aise. En particulier, on ne ressent pas encore que Daevid Allen perd de son aura patriarchale..." Other side of the sky " est la base des fantastiques morceaux d'introduction de leurs concerts, résumés ici en sept minutes.
~~L'apogée~~

GONG: RADIO GNOME INVISIBLE part 3= YOU (1974)
Probablement l'album de Gong le plus connu, et c'est normal. La magie ici provient surtout de la guitare cosmique de Steve Hillage et du synthé de Tim Blake, formule que l'on retrouve sur " Fish rising " du sieur Hillage. On retiendra surtout les envolées terribles de " Isle of everywhere " et " Master builder ". conclusion parfaite de la trilogie, c'est aussi le départ de Daevid Allen (provisoire...) qui ne supporte pas l'idée d'être à la fois si connu et si incompris...Ah les artistes !
Il y a aussi d'autres causes de son départ: le succès aidant, la " business music " commençait à s'intéresser au groupe, dans le sens où parfois Gong se faisait payer...en valises de cocaïne. Bon d'accord, je ne vais pas raconter que Gong n'était pas un "groupe de drogués", mais c'est aussi à cette époque que Daevid Allen comprend la futilité de la drogue; il pense même que s'il ne s'était pas drogué pendant toutes ces années, il aurait peut-être était meilleur musicalement (c'est pas idiot, d'ailleurs). Mais pour certains membres du groupe (quid?), il n'était pas question de refuser de tels cadeaux...

LA SEPARATION

GONG: SHAMAL (1975)
D.ALLEN et G.SMITH sont partis.
Virement total du groupe vers une formule jazz-rock, maintenu par Pierre Moerlen essentiellement (serait-ce lui qui reçoit les valises sus-citées ?). La musique reste interessante, mais à un moindre niveau...
la période est donc à la multitude de dérivés du groupe dont voici pour informations les principaux albums

GONG: GAZEUSE (1976)
GONG: GONG EST MORT / VIVE GONG ! (1977) : Cet enregistrement live semble quelque peu superflu après la multitude de concerts déjà enregistrés; on y voit tout de même des versions (différentes de Live, etc) de " Isle of everywhere " et " Master Builder " qui n'avaient pas encore été entendus live. Le reste manque de " pêche ".

PLANET GONG: FLOATING ANARCHY (1977) : Ces concerts de Planet Gong (qui n'est PAS Gong, mais un groupe éphémère créé par Daevid Allen avec Here and Now) ont été d'une intensité peu commune et ce disque le prouve assez bien ! Ici les passages planants ne font que passer...pour laisser place à des morceaux très rock et très rapides (punk ?) que Gong avait quelque peu délaissés à cette époque. L'apothéose est donné par l'extravagant " Ali Baba " réunissant les meilleurs ingrédients de Gong avec en plus un tempo plus enlevé.
Ces concerts étaient absolument gratuits et étaient porteurs de messages dans l'air du temps...Même le disque sera à prix réduit (la pochette -un dessin de Daevid Allen, bien sûr -indique clairement le prix maximum à payer) ! Seule une quête était organisée pendant le concert pour permettre au groupe de survivre. Anecdote: la plupart des concerts anglais se sont déroulés sans Daevid Allen, cloué au lit pour surmenage (il travaillait sur 5 albums en même temps) !!

GONG: LIVE ETC...(1977) : Il est clair que Gong a passé une bonne partie de son temps sur les planches. C'est donc une excellente idée que de regrouper leurs meilleurs moments en concert entourant la trilogie Radio Gnome Invisible. Au départ un double vynil, c'est une compil intelligente qui permet d'apprécier vraiment le groupe sous toutes ses coutures. Les indispensables " Dynamite ", " Isle of everywhere " et " Master builder " sont présents ainsi que deux inédits studio (un seul sur le CD). A noter que pas mal de ces titres sont issus des concerts de Sheffield et du Bataclan, et se retrouvent également sur les " Peel sessions ". En fait, ce disque serait vraiment parfait s'il ne manquait une des longues pièces que Gong jouait en introduction de leur concert (l'impro avant " Dynamite " dans le concert du Bataclan, par exemple).En tout cas, c'est un excellent album par où démarrer.

GONG: EXPRESSO II (1978)
PIERRE MOERLEN'S GONG: DOWNWIND (1979) : Si la tentation d'écouter Pierre Moerlen's Gong est trop forte, essayez de commencer par celui-ci: c'est le meilleur. Mais il ne faut pas se leurrer : Pierre Moerlen tombe peu à peu dans la funk music et " Jin-go-lo-ba " est bel et bien une reprise de Santana !

PIERRE MOERLEN'S GONG: LIVE (1979)
PIERRE MOERLEN'S GONG: TIME IS THE KEY (1979) : Disque difficilement qualifiable...Free ? Délirant ? Arythmique ? Seul " Non God " est un long morceau -superbe d'ailleurs, de loin le plus attractif de l'album - tandis que les autres morceaux donnent la part belle aux folies atonales et dérangeantes du saxophone, appuyé par d'inquiétantes nappes de guitare glissando particulièrement denses. Mais si vous aimez le Rio, il n'y a pas vraiment de quoi hésiter !

NEW YORK GONG: ABOUT TIME (1980) avec D.Allen
PIERRE MOERLEN'S GONG: LEAVE IT OPEN (1981)

PIERRE MOERLEN'S GONG: BREAKTHROUGH (1986)
GONG:WINGFUL OF EYES: A RETROSPECTIVE 75-78 (1986 ?)
Compilation des meilleurs morceaux (c'est à dire les instrumentaux...) de Shamal, Gazeuse et Expresso II.
A noter que le CD est plein, et fournit donc probablement une vision suffisante de cette période jazz-rock de moindre interêt.

GONG: THE OWL AND THE TREE (1986)
INVISIBLE OPERA COMPANY OF TIBET (1987)

PIERRE MOERLEN'S GONG: SECOND WIND (1988) : Devient très vite insupportable. Vraiment.
GONG: THE HISTORY AND MYSTERY OF THE PLANET GONG (1989)

GONGMAISON (1989)
GONG: LIVE ON TV (1990 )

LA REFORMATION
--------------------------
GONG: SHAPESHIFTER (1992) : Gong se reforme !
Et leur style si particulier est quasiment intacte...Certes, la musique a évolué (et heureusement !) mais on garde l'impression que, si la trilogie " Radio gnome invisible " avait dû être composée en 1992, elle aurait sonnée comme cet album. On a même droit à des chansons acoustiques tout à fait comparable à " Pretty Miss Titty " ou " Gong song " (" Mother's gone " est une nouvelle version de " Mother's gone to India ", un morceau joué par le Banana Moon Band !). A côté de cela, on découvre aussi les nouvelles idéologies de Daevid Allen (plutôt branché écolo et anti-nucléaire ), leurs nouveaux délires franco-anglais (" un éléphant qui se balladait... ") et un morceau..techno !
Surprise pour les français: " Là-bas, là-bas " est un duo avec Charlélie Couture, qui se demande pourquoi les essais nucléaires français -innoffensifs, bien sûr- sont exécutés si loin de notre pays, là-bas...

GONG: ZERO TO INFINITY (2000)
GONG : LIVE 2 INFINITEA (2000) : on retrouve Gong dans toute sa splendeur.
Gong n'a plus nécessairement la place prédominante dans l'activité de David Allen au vue de son époustouflante carrière solo. Mais la magie est revenue !!!

La cerise sur le gateau sont des tournée en 2000 et 2002 qui retrace le camembert électrique et la trilogie !!!
A 66 ans D. Allen n'a pas encore fini de nous étonné malgré des concerts annulés pour des raisons économiques le groupe projète toujours de sévir pour le plus grand bien de nous tous .

Biensûr, je ne mets pas tous les albums, il faudrait que j'aille regarder dans mon bordel à disques....


Dernière édition par Homo-Consciens le Sam 20 Sep - 3:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: Re: GONG   Sam 20 Sep - 3:28

A quoi ressemble le GONG.... A ça !!!!!!!

GONG Live April 26th 1972!!! DAEVID ALLEN


Et plus récemment.... exemple de l'espace Julien.

GONG LIVE 2000




GONG -UNCONVENTION AMSTERDAM 2006



J'adore.... le bassiste...
tiouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
 
GONG
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Re-Source :: De l'Amour de l'Art et du cultivons nous :: Musique-
Sauter vers: