La Re-Source

Les sciences de l'Univers où tout est Energie même le Temps
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE

Aller en bas 
AuteurMessage
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE   Jeu 2 Avr - 22:45

Bonsoir....



Nous avions fait un calcul mental et rapide, trop rapide d'ailleurs, avec Datura.... On s'est planté d'un 0.... C'est pire que ce que l'on pensait.......

Je commence par vous mettre des diapos que j'ai extrait d'un PSS reçu.... Puis un article consacré à une mesure du G20 chapeauté par les stètes.... Le NOM ou NOW ( nouvel ordre mondial ou new order world ) est bien d'actualité... Illuminatis et franc-makonnerie en toile de fond.... Et des sbires sur le devant de la scène.... Les chefs d'état.



















Cela se passe de commentaires.... Mais 1) tu penses bien avec ça plus besoin de bosser 2) plus de misère 3) plus d'économie...

L'article paru aujourd'hui :

Le G20 s'engage sur 1.100 milliards de dollars de mesures
02/04/2009 - REUTERS -

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a annoncé l'union mondiale face à la récession, lors de sa conférence de clôture du sommet du G20, qu'il accueillait à Londres.
PLUS DE 1.000 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FAIRE FACE À LA RÉCESSION


Le sommet a débouché sur un programme global de 1.100 milliards de dollars pour relancer le système de crédit, la croissance et l'emploi.

"Aujourd'hui, le monde s'est uni pour lutter contre la récession mondiale. Pas avec des mots, mais avec un plan de reprise mondiale et de réformes assorti d'un calendrier clair", a-t-il déclaré.

"Il n'y aura pas de solution rapide, mais grâce aux six engagements que nous avons pris aujourd'hui, nous pouvons raccourcir la récession et sauver des emplois."

Dans son communiqué, le G20 s'engage à "faire le nécessaire pour: restaurer la confiance, la croissance et l'emploi ; réparer le système financier pour permettre la reprise du crédit ; renforcer la régulation financière pour restaurer la confiance ; financer et réformer (les) institutions financières internationales pour surmonter cette crise et en empêcher de futures ; promouvoir le commerce mondial et l'investissement et rejeter le protectionnisme ; construire une reprise complète, écologique et durable."

"FIN DU SECRET BANCAIRE"

Brown a tout d'abord assuré que la régulation des finances mondiales serait étendue à tous ses secteurs, notamment les fonds spéculatifs ("hedge funds").

"Tout d'abord, et pour la première fois, nous nous sommes entendus pour fixer les principes de la réforme du système bancaire mondial. Il s'agit d'un ensemble de mesures qui amènent pour la première fois le système bancaire occulte, y compris les fonds spéculatifs, dans les filets de la régulation mondiale", a-t-il déclaré.

Brown a réaffirmé la fin proche du secret bancaire, un des principaux points du sommet sur lequel la France et l'Allemagne avaient insisté pour un accord concret.

"Nous nous sommes mis d'accord pour mettre fin à la non-coopération des paradis fiscaux, qui ne transmettent pas d'informations lorsqu'on le leur demande. Le secret bancaire d'autrefois doit prendre fin."

L'ensemble des mesures décidées à Londres représentent un plan général de 1.100 milliards de dollars qui seront injectés dans l'économie mondiale par diverses institutions, au premier rang desquelles le Fonds monétaire international.

Les ressources du FMI sont ainsi portées de 250 milliards de dollars à 750 milliards. De plus, 250 milliards de dollars supplémentaires seront affectés aux droits de tirage spécial (DTS) du FMI.

Les échanges mondiaux bénéficieront eux aussi d'un plan de relance supplémentaire de 250 milliards de dollars.

De leur côté, les banques multilatérales de développement de type BERD ou Banque inter-américaine de développement ajouteront un total de 100 milliards de dollars.

Les décisions prises à Londres affecteront également les salaires et bonus des dirigeants des institutions financières, a assuré le chef du gouvernement britannique.

"Nous achèverons la création de collèges internationaux de supervision des institutions financières et mettront en place à l'échelle mondiale de nouvelles règles sur les salaires et les bonus, qui reflèteront les performances réelles et ne récompenseront plus les échecs."

Mark Trevelyan, version française Gregory Schwartz



Et blablabla et blablabla.... pig pig pig pig pig pig pig pig pig pig pig

Pour finaliser chez Libé :

G20: «Un compromis historique pour une crise exceptionnelle»
L'ensemble des mesures prises par le G20 devrait permettre d'injecter 5.000 milliards de dollars dans l'économie mondiale d'ici la fin 2010.

Le sommet du G20 s'est terminé jeudi à Londres par l'annonce d'une augmentation considérable des ressources des institutions financières internationales pour combattre la récession et par la publication d'une liste des paradis fiscaux, consacrant selon le Premier ministre Gordon Brown la naissance « d'un nouvel ordre mondial ».

L'ensemble des mesures prises par le G20 devrait permettre d'injecter 5.000 milliards de dollars dans l'économie mondiale d'ici la fin 2010.

Les dirigeants des grands pays développés et émergents, étaient réunis pour «faire face au plus grand défi auquel fait face l'économie mondiale dans les temps modernes», selon les termes de leur communiqué final beaucoup plus agressif et concret que dans la plupart des réunions de ce genre.

Ils ont en particulier décidé de tripler les ressources du Fonds monétaire international (FMI) à 750 milliards de dollars, d'autoriser le FMI à émettre des Droits de Tirages spéciaux (DTS) pour 250 milliards de dollars et à vendre de l'or, le tout représentant un total de 1.100 milliards de dollars.

Le G20 consacrera également 250 milliards de dollars pour soutenir le commerce international.

«L'ère du secret banquaire est révolue»

Une liste des paradis fiscaux va aussi être publiée immédiatement par l'OCDE pour décourager l'évasion fiscale. Cette publication est une exigence de l'Allemagne et de la France. «L'ère du secret bancaire est révolue», assure notamment le communiqué.

Par ailleurs, les pays du G20 se sont mis d'accord pour mettre en oeuvre de «nouvelles règles» sur les salaires et les bonus des dirigeants au niveau mondial.

Un conflit était apparu ces derniers jours entre pays européens soucieux de mettre en oeuvre prioritairement une réforme de la régulation, et les Etats-Unis qui prônaient de nouveaux engagements de relance de la part de leurs partenaires. Mais, ces divergences ont été totalement lissées dans le communiqué final.

Gordon Brown a considéré que ce sommet marquait la naissance d'un «nouvel ordre mondial» émergeant de la crise économique, et «le jour où le monde s'est mis ensemble pour combattre la récession».

«Nous partons du principe que la prospérité est indivisible, que la croissance pour être durable doit être partagée (...). Nous pensons que la seule fondation sûre d'une mondialisation soutenable et l'augmentation de la prospérité pour tous est une économie ouverte fondée sur le principes de marché, une régulation efficace et des institutions mondiales solides», affirme le communiqué.

Des dirigeants satisfaits

La plupart des dirigeants se sont montrés très satisfaits de l'issue des débats. Le président Nicolas Sarkozy s'est déclaré «heureux» que ce sommet soit allé «au-delà de ce que nous pouvions imaginer».


Conference de presse de Nicolas Sarkozy au G20
envoyé par publicsenat


La chancelière allemande Angela Merkel a estimé pour sa part que l'accord trouvé au G20 représentait un «compromis historique pour une crise exceptionnelle».

Barack Obama, qui effectuait ses premiers pas en Europe en tant que président, devait s'exprimer en fin de journée. Un responsable américain a néanmoins salué un résultat «remarquable».

Les manifestations anti-G20 ont finalement été assez contenues, notamment avec un placement sous haute surveillance du centre d'exposition Excel, qu'il n'a pas été possible d'approcher à moins de 600 mètres. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtés mercredi. Un passant est cependant décédé mercredi, dans des conditions encore floues, peut-être d'un malaise.

Les Bourses ont réagi en fanfare à la démonstration d'unité des leaders mondiaux, terminant en hausse de plus de 4% à Londres et 5% à Paris.

Nicolas Sarkozy a annoncé qu'après ce sommet, qui suivait celui de Washington en novembre dernier, un troisième G20 se tiendrait en septembre prochain à New York, juste après l'Assemblée générale annuelle des Nations unies.

(Source AFP)


Dernière édition par Homo-Consciens le Ven 3 Avr - 0:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: Re: FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE   Ven 3 Avr - 0:43

Et en réponse paru dans Libé (03/04/2009)

« Annuler les dettes des pays pauvres»

«Pour rêver d'un autre monde, il faut partir du réel. Du réel possible. Peut-on voir des chefs d'Etat qui arrêtent de se prendre pour des stars, des porte-parole de l'intérêt de leur pays pour aller vers l'intérêt général ? Si c'était le cas, en plus des 2 000 milliards d'euros pour sauver les banques des pays riches, ils n'auraient pas laissé replonger dans la faim plus de 120 millions de personnes. Et les leaders du premier monde auraient mis la même urgence, le même engagement à combattre la pauvreté dans l'autre monde. Lire la suite l'article
«Rêver, aujourd'hui, c'est être réaliste. C'est faisable. Verser les 50 milliards de dollars promis au G8 de Gleneagles en 2005. Ajouter un plan de relance pour le Sud de 5 % du budget des pays à faibles revenus, soit 41 milliards. Réformer vraiment le FMI et la Banque mondiale pour, enfin, donner la parole aux pays du Sud. Annuler les dettes qui ont mis à plat cinquante ans de réformes et de politiques de développement. Instaurer une taxe carbone et faciliter le transfert de technologies pour endiguer la catastrophe annoncée des changements climatiques.

«Rêver, c'est dire que la crise du capitalisme d'aujourd'hui n'est rien comparée au désastre à venir dans les pays pauvres si l'on ne fait rien. Rêver, c'est agir. Vite. Pas que pour soi.»

Jeremy Hobbs dirige Oxfam International, ONG de solidarité et de développement basée à Oxford.


CQFD.... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
gaellecinnamon
0, l'oeuf originel
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE   Mar 7 Avr - 12:10

Quoi? arrêter de permettre à toujours les mêmes de s'en foutre pleins les poches et ne plus laisser les peuples dans l'ignorance?
Sont fous!
Pourquoi arrêter un système aussi pourri voyons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homo-consciens
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 31/05/2008
Localisation : Dans une autre dimension...

MessageSujet: Re: FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE   Mer 8 Avr - 14:20

Parce que l'ignorance est l'arme absolue du système ainsi que la peur.... et la grenouille chauffée.... va bouillir.... C'est un chemin qui vaut ce qu'il vaut.... Mais à force d'acceptation de ce système et de fermage de yeux, l'espèce humaine est en perdition.... c'est son problème.... qu'elle prenne ses responsabilités.... et qu'elle assume !!!!

Oui, je sais.... prendre ses responsabilités et en plus assumer, n'est pas "enseigné" dans l'éducation de la société planétaire.... Quand tout le monde aura le nez dans la merde (monde occidental principalement), faudra bien réagir... et encore que.... Je suis quasi certain que la molesse d'esprit sera toujours aussi active..... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geobiotique.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOUTAGE DE GUEULE ECONOMICO-POLITIQUE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveaux rythmes : le grand foutage de gueule !
» Coup de gueule contre mon chat!
» Initiation à la vie politique Française Option B
» LA POLITIQUE ET DIEU
» Voltaire et le système politique anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Re-Source :: Aujourd'hui, la Planète :: Les maitres du monde-
Sauter vers: